S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Le CHSCT national se positionne sur les déménagements parisiens

Le CHSCT national était consulté le 10 juillet sur des déménagements parisiens. Etaient concernés le regroupement des activités « retraite » sur le site de Paradis, le regroupement des activités « assurance de personnes » sur le site de Montholon et le regroupement des activités logistiques sur le site de Levallois Perret.


Si le CHSCT a émis un avis favorable, à l’unanimité sur le regroupement des activités retraite et concurrentielles, avec un certain nombre de réserves, il s’est opposé au regroupement de la logistique.

ll ne s’agissait que des avis sur les principes. Les CHSCT régionaux vont maintenant étudier les conditions d’accueil des salariés dans les établissements.
Le CHSCT national a obtenu sur les CHSCT des établissements concernés par les départs des collaborateurs soient informés pour évaluer les conditions de départ. Et les CHSCT des établissements qui accueilleront les salariés seront, quant à eux, consultés sur les aménagements de locaux et les conditions d’arrivée des collaborateurs.

Ci-dessous le texte de l’avis rendu par le CHSCT national

Le CHSCT national est consulté sur :
• Le projet de regroupement des équipes retraite complémentaire du site de la Villette et Montholon sur le site de Paradis
• Le projet de regroupement des équipes assurance de personnes du site de la Villette sur le site de Montholon
• Le projet de regroupement des équipes de la direction logistique sur le site de Levallois-Perret.

Sur les regroupements retraite sur le site de Villette et sur les regroupement assurance de personnes sur le site de Montholon, le CHSCT national donne un avis favorable.
En effet, si le projet obéit à des objectifs d’économies et d’organisation voulus par la direction, il prend aussi en compte les conditions de travail des salariés et la conciliation entre leur vie privée et leur vie professionnelle.
Cependant, si la séparation entre les activités concurrentielles et retraite complémentaire a une légitimité dans le dossier présenté, l’avis positif du CHSCT ne valide pas pour autant la politique générale du groupe de séparation des activités.
Ils pointent aussi des points de vigilance sur :
• Les nuisances occasionnées lors des travaux sur le site de Paradis
• L’utilisation des zones tampon
• Le suivi des demandes effectuées par le CHSCT de Paradis
• Le support informatique utilisé lors des opérations de déménagement, support autre que le DESCK
Concernant le projet de regroupement des équipes de la direction logistique sur le site de Levallois Perret, les élus du CHSCT ont demandé un report de l’avis pour mener une enquête complémentaire auprès des salariés et pour étudier des solutions alternatives.
En effet, dans ce dossier plus de 40 collaborateurs peuvent se voir imposer un allongement de leur temp de transport dans la région parisienne où les déplacements professionnels sont déjà compliqués. Compte tenu des résultats de l’enquête fournie par la DRH auprès de ces salariés, le CHSCT souhaitait disposer d’un temps supplémentaire pour étudier les souhaits.
Enfin, d’autres solutions auraient pu être mises en œuvre, avec l’installation des services logistiques sur les sites de Paradis et de Montholon. Ces solutions devaient, de l’avis du CHSCT, être étudiées avant qu’un avis puisse être formulé.
Puisque la direction a refusé la demande de report du CHSCT, ce dernier donne un avis défavorable sur le déménagement des équipes logistique sur le site de Levallois.
Alors que le groupe n’a pas encore négocié un accord QVT, le traitement de ce dossier aurait dû donner un signe positif sur la façon dont le groupe entend concilier la vie privée de ses collaborateurs et leur vie professionnelle.

Vos commentaires (mail non obligatoire mais modération avant publication)