Elections : ne pas relâcher la pression