S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Parlons retraites : 100 000 répondants !

100 000 personnes ont répondu à l’enquête Parlons retraites en moins d’un mois. Cela représente plus de 7,8 millions de réponses enregistrées sur le site www.parlonsretraites.fr. L’enquête est ouverte jusqu’à la fin de l’été.


Qui sont les premiers participants à Parlons retraites ?

55% de femmes, 45 % d’hommes. 46 % de salariés du privé, 23 % d’agents publics et 23 % de retraités. 56 % ne sont pas adhérents à la CFDT.

L’opération est d’ores et déjà un immense succès qui dépasse largement les attentes de la CFDT puisque l’objectif initial avait été fixé à 50 000 répondants. Il s’agit vraisemblablement de la plus grande enquête jamais réalisée sur les retraites en France. Son succès démontre que la question des retraites intéresse tous les Français, quel que soit leur âge, leur sexe ou leur situation professionnelle.

Les résultats de Parlons retraites seront publiés au début de l’automne 2018 et permettront de nourrir et appuyer les propositions de la CFDT dans le cadre des concertations sur la réforme des retraites.

Les résultats bruts de l’enquête sont accessibles en temps réel sur le site (www.parlonsretraites.fr/portrait ), en voici quelques extraits :
• 85 % des répondants se disent fiers de payer la retraite de leurs aînés
• 69 % estiment que le système actuel n’est pas juste
• 87 % veulent pouvoir choisir le moment où ils arrêteront de travailler
• 61 % des répondants veulent des pensions proportionnelles aux cotisations versées mais avec un minimum et un plafond.
• 21 % des actifs pensent garder une activité professionnelle à la retraite
• 78 % approuvent le fait que la collectivité prenne en charge les personnes ayant peu ou pas travaillé.
• 77 % des actifs préfèreraient avoir un peu plus de temps libre tout au long de leur vie, plutôt que beaucoup de temps à la fin de leur vie (69 % des retraités)
• 84 % des salariés attendent que leur employeur leur propose un plan d’épargne retraite et y contribue.
• 83 % estiment que l’épargne personnelle ne devrait pas assurer une part importantes des revenus à la retraites
(Information à la presse du 12 juillet 2018)

Vos commentaires (mail non obligatoire mais modération avant publication)