S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Négociations de branche sur les salaires : des propositions inacceptables

Le 31 janvier l’Association d’Employeurs, après avoir entendu les arguments développés par les 5 organisations syndicales CFDT, CGT, FO, CFTC et CFE-CGC, a formulé des propositions inacceptables.

Rappelons que :

La convention collective prévoit que les négos de branche portent sur les RMMG. Donc toute augmentation ne concerne que les salariés qui sont aux RMMG (ou  en dessous du nouveau niveau). Il faut savoir que plus de 90% des salariés AG2R REUNICA sont au dessus des RMMG.

Mais la convention collective prévoit aussi une garantie : si à la fin de l’année la rémunération du salarié (toutes augmentations comprises, donc avec les augmentations individuelles) n’a pas été augmentée d’au moins 85% de l’augmentation de sa RMMG, le salarié perçoit une augmentation correspondant à la différence.

 

Les salaires dit « réels »des collaborateurs du groupe (les rémunérations au delà des RMMG) sont eux négociés lors de NAO AG2R REUNICA.

L’Association des employeurs a proposé :

  • de porter les RMMG des classes 1 et 2, à hauteur du SMIC
  • de revaloriser les RMMG des autres classes, de 0,6%
  • et ce, sous la condition de ne pas appliquer cette revalorisation aux salaires réels, en gelant l’application de la clause de garantie de 85% qui permet d’avoir un effet sur les rémunérations des salariés dans les groupes.

AUTANT DIRE UNE AUGMENTATION DES RMMG SANS IMPACT SUR VOS SALAIRES
LE NON RESPECT DE LA CONVENTION COLLECTIVE
ET TOUT ÇA AVEC NOTRE ACCORD !

Face à cette proposition inacceptable, l’interfédérale a fait une contre-proposition :
2% d’augmentation des RMMG sur l’ensemble de la Grille
Assortie du respect intégral de la Convention Collective Nationale de branche.
Nous avons obtenu une nouvelle séance de négociation le 14 février 2017.

La négociation sur les salaires AG2R REUNICA était prévue le 8 février. Elle sera de ce fait repoussée à une date ultérieure au 14 février.

L’intersyndicale fédérale lance une pétition nationale. Cette pétition circulera dans les établissements AG2R REUNICA cette semaine, et avant le 13 février.

Communiqué Interfédéral 31.1.2017 avec Pétition

Une réponse à Négociations de branche sur les salaires : des propositions inacceptables

  • Ce n’est pas nouveau: les employeurs ne respectent pas les accords qu’ils signent aussi.Cela ne les gène pas de « négocier » – plutôt juste organiser une réunion – pour donner 0 puisqu’ils veulent bien « lâcher » d’un côté mais en reprenant de l’autre…
    Au fait, à combien est estimée cette enveloppe « généreuse »? Car au total, si les GPS adoptent cette mesure, cet « effort collectif » sera encore plus dilué. Minable!

Vos commentaires (mail non obligatoire mais modération avant publication)