S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

NAO : les organisations syndicales écrivent au Directeur général

Après deux rencontres dans le cadre des négociations annuelles, la DRH a signifié une fin de non recevoir à notre demande d’accorder une augmentation collective en 2017. La CFDT, la CGT, FO, l’UNSA, SUD et la CFTC ont écrit à André Renaudin.

 

 

Courrier intersyndical NAO.2017

Une réponse à NAO : les organisations syndicales écrivent au Directeur général

  • Suite à la réunion du 16/12/2016 sur le sujet, la Proposition de la Direction est : « cadrage 2017 de 1,5% de la masse salariale soit 4,2M€, consacrés aux augmentations salariales 2017, dont 0,3% représentent le poids de l’ancienneté » (Cf tract de FO).
    Concernant l’évaluation de l’augmentation de l’ancienneté provisionnée dans la NAO par la Direction, le compte ne me semble pas bon !
    Si 1,5% de la masse salariale équivaut à 4,2 M€, les 0,3% destinés à l’ancienneté font 840 000 €, soit 20% de la répartition.
    Or, il y a environ 8 400 salariés dans le GIE AG2R REUNICA. Cela ferait donc, en moyenne, 100 € de prime d’ancienneté annuelle par salarié : c’est totalement impossible du fait de l’avenant 9 !
    La prime d’ancienneté annuelle = 1% du RMMG du niveau 1A, soit 14,51 €. Et tout le personnel n’y a pas droit : les employés ayant plus de 20 ans, ou les AM avec plus de 15 ans et les cadres avec plus de 10 ans.
    En estimant que cette prime annuelle bénéficie qu’à 6000 salariés, le montant provisionné devrait tourner autour de 87 000 €, soit une répartition = 0,03%. Il semblerait qu’il y ait une erreur de virgule !
    Cette erreur créée un différentiel d’environ 750 000 € qui permettrait une augmentation collective annuelle moyenne d’environ 90 € par salarié. Ce n’est pas grand-chose mais bien supérieur à la ‘ridicule’ prime d’ancienneté ainsi qu’à la demande de l’intersyndicale.
    A moins que cela finance l’ « ancienneté » des quelques 20 membres du GIE EXECUTIVE dont on en ignore les modalités de calcul.
    La DRH devrait apporter des éclaircissements sur cette estimation. Par exemple : fournir les effectifs éligibles à cette prime au 31/12/2016.
    De fait, on peut s’interroger sur les répartitions des autres rubriques.

Vos commentaires (mail non obligatoire mais modération avant publication)