S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

NAO 2018 : les demandes des organisations syndicales et la réponse de la direction

Le 15 février se déroulait la seconde réunion de négociations annuelles obligatoires. Les organisations syndicales ont présenté plusieurs demandes communes.


La CFDT, la CGC, la CGT, l’UNSA et Solidaire ont revendiqué

Une augmentation collective des salaires de 1,6% avec une augmentation plancher de 50 euros mensuels (FO a réclamé de son côté une augmentation de 3%)
– Une augmentation des salaires minimum à l’embauche de 2%.

FO s’est associée aux 5 autres organisations syndicales pour demander :
– Une augmentation du titre restaurant à 9,05 euros (et une augmentation équivalente de la participation employeur sur les frais de cantine)
– L’octroi d’un jour de congé supplémentaire le 31 décembre
– La possibilité pour les temps partiel de récupérer la journée de solidarité en utilisant leur crédit « horaire variable ».

Une dernière réunion de négociation doit se dérouler le 8 mars. Les réponses de la direction seront apportées ce jour-là.

Cependant, la direction a d’ores et déjà indiqué que le budget global pour les augmentations salariales serait de +1,8% par rapport à 2017.
Sur ce budget, 0,9% serait réservé aux augmentations individuelles.
Resterait 0,9% pour les augmentations collectives.
De ces 0,9%, il faudrait déduire 0,2% d’effet report de l’augmentation conventionnelle de 2017 et 0,3% pour les primes d’ancienneté.

Resterait donc 0,4% à distribuer pour les augmentations collectives.

 

Rappel de la politique sociale 2017 en quelques chiffres
Les promotions :
20,7% des employés ont été promus (23,7 en 2016)
24,47% des AM (30,36% en 2016)
25,78 des cadres (35,49% en 2016).
Les primes exceptionnelles : – 500 000 euros en 2017 par rapport à 2016.
Les salaires moyens ont augmenté de 0,53% chez les employés, de 0,39% chez les agents de maitrise et de 0,78% chez les cadres. Dans le même temps, l’inflation était de plus de 1%.

8 réponses à NAO 2018 : les demandes des organisations syndicales et la réponse de la direction

  • 50€ IL N Y A QUE DANS LE GROUPE AG2R QUE L’ ON OBTIENT UN MONTANT RIDICULE…

  • 1,6 % compense l’inflation. Les 0,4% proposés par la direction sont inadmissibles.

  • Le même intéressement qu’à La Mondiale? La même participation qu’à la Matmut? Une hausse du plafond d’abonnement figé depuis 20 ans inflation comprise ? Une hausse collective des salaires pour ceux qui n’ont pas d’augmentation individuelle en 2018? Qu’allez-vous négocier ? Une vraie enveloppe de mesures collectives et moins d’enveloppe individuelle pour quelques-uns ?

    • Parlons des avantages nombreux chez Ag2r, billets d’avion ou location de vacances remboursée, remboursement cotisation sportive importante, chèque cadeau à noël, jours de congé supplémentaire offets (ponts, Noël), intéressement automatiquement abondé sur le PEE (ce qui revient à ce que a les collaborateurs de la Mondiale)
      Bref, globalement on est pas à plaindre, une augmentation collective serait la bienvenue

  • Bonjour, avez-vous des informations sur une éventuelle négociation des salaires au niveau de la branche pour 2018 svp ? D’avance, merci.

  • En effet, le discours de la Direction n’est pas en phase avec les attentes des salariés. Mais si vous voulez que ça change, il faut vous mobiliser et lutter contre toutes les sources de gaspillage. En particulier du côté de la DSI où les projets les plus délirants s’enchaînent les uns à la suite des autres, sous prétexte d’être « à la mode ».
    Quels sont par exemples les retours sur investissement des projets « Big Data », « nouveau datacenter » ou bien encore des projets associés au « Digital » ? Combien de millions ont été investis sur ces sujets et quels sont les bénéfices concrets pour le Groupe dans la vraie vie ? Combien de millions sont dépensés en prestataire externes sous prétexte que les internes ne sont pas compétents ?
    Rien qu’une petite partie de ces millions aurait été bien plus efficace en retour sur investissement si on l’avait affecté au remerciement de ceux qui se battent au quotidien pour que notre groupe ne tombe pas dans le chaos.
    Si vous voulez que ça change, mobilisez vous et imposez que chaque projet et sujet soit associé à un engagement de retour sur investissement. Mobilisez vous et mettez en avant chaque source de gaspillage ainsi que tous ceux qui les encouragent plutôt que de vouloir lutter contre. Mobilisez vous et n’ayez pas peur d’interroger sur leurs motivations réelles celles et ceux préfèrent se complaire dans le confort douillet de la médiocrité ambiante.
    Bref, si vous voulez que ça change, mobilisez vous. Sinon, retournez dormir 🙂

  • Attention à ne pas confondre avantages CE, avantages sociaux d’entreprise (obtenus via la négo et/ou le statut) et reconnaissance financière du travail (politique salariale et NAO).

    Les activités sociales du CE sont gérées exclusivement par les OS avec un budget attribué conventionnellement (2,5% de la MS pour les activités sociales, merci la branche) par la direction. Même si les élus souhaitent conserver un maintien de pouvoir d’achat (du fait des 0€ d’augmentation), les activités sociales du CE n’ont pas à se substituer au pauvre budget de la politique salariale.

    La reconnaissance du travail via la NAO est une forme de partage des richesses produites par l’ensemble du personnel, concept qui n’est justement pas partagé par la direction depuis de nombreuses années, pour la seule question budgétaire dont elle se soustrait bien volontiers. Rappelons au passage que le budget d’augmentations collectives proposé est équivalent à environ un salaire annuel des membres du COMEX (voir article sur le modèle social du groupe).

    Si elle ne veut rien donner, elle ne donnera rien ou que des broutilles d’ordre fiscal parce que ça l’arrange aussi comme elle le fait depuis 3 ans.

Vos commentaires (mail non obligatoire mais modération avant publication)