S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

NAO 2018 : début des négociations salariales

Le 9 janvier se sont ouvertes les négociations annuelles obligatoires. Le sujet principal est, bien entendu, les rémunérations. Cette première réunion a été consacrée à l’examen de la politique salariale 2017 et des perspectives 2018. Un constat s’impose : 2017 a été une année de vaches maigres, et elles ne seront sans doute pas beaucoup plus grasses en 2018.
L’évolution des salaires

Après l’immuable présentation de la direction sur le contexte économique général, qui permet de souligner que des économies sont nécessaires, l’examen de la politique salariale 2017 a démontré que les restrictions budgétaires sur les frais de personnel ont été très dures l’année dernière.
L’évolution du salaire moyen atteint à peine 0,53% chez les employés, 0,39% chez les AM et 0,78% chez les cadres. Certes, les primes d’ancienneté ont permis d’accentuer un peu cette évolution, mais elles ne parviennent à peine à compenser l’inflation chez les employés (1%), et pas suffisamment chez les AM (0,65%) ou chez les cadres (0,88%).

Pour 2018, la direction envisage de desserrer légèrement l’étau qui comprime sa politique salariale. Mais très peu … Si l’enveloppe consacrée aux augmentations salariales progresserait de 1,8%, la part consacrée aux augmentations collectives devrait tourner autour de 0,4%. Lorsque l’on sait que l’inflation annuelle tourne autour de 1%, c’est une nouvelle dégradation du pouvoir d’achat des salariés qui se dessine.

De nouvelles réductions d’effectifs pour 2018

Autre enseignement de la réunion, les effectifs du GIE AG2R REUNICA devrait encore diminuer en 2018. Cette réduction devrait être de 0,6%. A la fin de l’année, le nombre total de salariés, CDI et CDD, devrait s’établir à 6485 postes. Remarquons que fin 2016, nous étions encore 6905 dans le GIE.
Et comme le montre le graphique ci-dessous, la tendance devrait s’accentuer d’ici fin 2020.

La question évidente qui vient à l’esprit : le niveau d’activité diminuera-t-il dans les mêmes proportions ?
Dans la négative, ce sont les conditions de travail et la qualité de service aux clients qui vont de nouveau se dégrader.

Prochaines réunions NAO prévues : les 15 février et 8 mars.

Une réponse à NAO 2018 : début des négociations salariales

  • L’époque des vaches grasses?…Seulement que quelques uns pour s’en rappeler…
    Ce n’es que l’humidité ambiante depuis 2 mois qui fait gonfler un peu le budget…mais surement pas le bien vouloir patronal !
    Par contre il y a un réel risque que l’intéressement sur 2017 et 2018 soit de piètre niveau. Il faudra certainement revoir l’accord avec des critères plus larges pour avoir un semblant de quelque chose.

Vos commentaires (mail non obligatoire mais modération avant publication)