S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Temps partiel et journée de solidarité

Le Lundi de Pentecôte est une journée de fermeture et donc non travaillé.

Il existe des spécificités pour les collaborateurs à temps partiel :

PRINCIPE

La journée de solidarité, qui consiste en une journée de travail supplémentaire, est destinée au financement d’actions en faveur de l’autonomie des personnes âgées ou handicapées.
Chaque année, les collaborateurs à temps partiel (hors anciennes formules REUNICA SYSTALIANS), doivent financer la journée de solidarité selon l’une des modalités prévues par l’accord.
Pour les collaborateurs à temps plein, la journée de solidarité est systématiquement positionnée sur un jour de fermeture de l’entreprise, à savoir le lundi de pentecôte.

MODALITE DE FINANCEMENT

Le collaborateur à temps partiel peut choisir entre 3 modalités de financement :

– Une journée de congés payés autre que le congé légal (ancienneté, fractionnement)
Décompte équivalent à : 1 jour
– Le travail d’une journée supplémentaire : la durée de cette journée est réduite en proportion du taux d’activité du collaborateur par rapport à la durée journalière des salariés à temps plein (6h51 mn).

Ex : pour un collaborateur à 80%, le temps dû sur cette journée est de 5h29 mn (6h51 mn x 80%)

– L’utilisation du crédit inscrit sur le compteur annuel débit/crédit temps partiel :

Cette possibilité est ouverte aux collaborateurs dont le compteur annuel présente un crédit suffisant au 31 décembre de l’année en cours. Le crédit utilisé correspond à la durée journalière temps plein (6h51 mn) réduite en proportion du taux d’activité
Ex : pour un collaborateur à 50%, le crédit utilisé pour financer la journée de solidarité correspond à 3h26 mn (6h51 mn x 50%)

Pour ce faire, les collaborateurs concernés devront renseigner chaque année leur choix sur un formulaire spécifique et le remettre à leur correspondant RH pour enregistrement sur le Self RH.

in Temps partiel