S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Fin du tiers payant TERCIANE : quel accompagnement pour les salariés ?

En 2017, le groupe AG2R LA MONDIALE change de plateforme de tiers payant, avec la fin d’une solution « maison », TERCIANE, pour une externalisation vers une plateforme nationale, ALMEYRIS. Les collaborateurs du groupe craignent pour leur avenir avec la perte d’une activité qui représente 70% de l’activité des services « prestations santé ». Force est de constater que la direction ne prend pas en compte ces inquiétudes.

Lors de la réunion CE du 14 décembre, les mesures d’accompagnement qui seront mises en place ont été examinées par les élus. La CFDT, la CGT, FO, la CGC et SUD ont émis un avis négatif. Seuls les élus UNSA ont préféré l’abstention.

Déclaration des élus CFDT, CGC, CGT, FO, SUD

Les élus CFDT, la CGT, FO, la CGC et SUD constatent que le dossier présenté au CE est incomplet.
Ainsi, le nombre de CDI par sites concernés par l’abandon de l’activité n’a pas été communiqué. Si la direction indique que le nombre de nouveaux assurés devrait compenser cette perte d’activité, la volumétrie d’activités sur chaque centre n’a pas non plus été communiquée.

A terme, compte tenu de la réduction des effectifs, le CE s’interroge sur la pérennité des petites équipes. Dans certains centres de gestion, le service « prestations santé » comportera moins de 10 collaborateurs.

Les élus s’interrogent sur la réelle autonomie et les moyens des directeurs de centre de gestion pour organiser les équipes entre les activités retraite et concurrentielles.

Les élus CFDT, la CGT, FO, la CGC et SUD rappellent que le pré-requis avant une externalisation est de s’assurer qu’il y ait suffisamment d’activités en interne.

Ils émettent donc rendu un avis défavorable sur les modalités d’accompagnement des collaborateurs suite à la solution retenue de tiers payant de réseaux de soins.

La solution d’un tiers payant « maison » en partenariat avec la MACIF a été un échec avec des pertes financières conséquentes alors que les élus du CE avaient alerté la direction sur les risques encourus. L’externalisation vers une plateforme nationale, ALMEYRIS, se traduit aujourd’hui par une perte d’activité importante puisqu’elle représente presque 70% de l’activité prestations santé dans le groupe. Et l’accompagnement des collaborateurs concernés n’est pas la hauteur de cette perte d’activité.

Une réponse à Fin du tiers payant TERCIANE : quel accompagnement pour les salariés ?

Vos commentaires (mail non obligatoire mais modération avant publication)