S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Challenges de commerciaux : la CFDT intervient

La fin du mois de mars se profile et le salaire de fin de mois doit comporter la rémunération variable issue des challenges commerciaux. La CFDT est intervenue au CE pour relever plusieurs dysfonctionnements ou anomalies.

Comme chaque année, les résultats pris en compte pour le calcul posent un certain nombre de problèmes.

C’est notamment le cas sur le challenge des chargés d’affaires du MDE et plus particulièrement sur la comptabilisation du chiffre d’affaire santé. En effet, la généralisation de la complémentaire santé (produit VIASANTE ANI) et les nombreux accords de branches référençant, labellisant ou recommandant AG2R ont modifié la construction des offres traditionnelles. Aujourd’hui, la plupart des produits commercialisés contiennent une base obligatoire (appel de cotisations auprès de l’entreprise) et des renforts individuels (cotisations prélevées sur le compte de l’assuré). Seule la cotisation obligatoire pour le salarié, souvent très faible est comptabilisée dans la production, ce qui ne reflète pas du tout la rélaité de l’encaissement.

Pour les assistants commerciaux, c’est tout simplement les règles du challenge qui ont été modifiées début 2016, pour 2015, sans qu’une information ait été donnée.

Quant au marché des particuliers, ce sont seulement 25% des conseillers toucheraient une prime variable.

La CFDT a fait état de ses situations lors de la réunion plénière du CE le 24 mars. La direction devrait se pencher sur les problèmes.

Force est de constater que la demande récurrente de la CFDT d’ouvrir des négociations sur les rémunérations variables se justife de plus en plus.

Vos commentaires (mail non obligatoire mais modération avant publication)