S'ENGAGER POUR CHACUN, AGIR POUR TOUS

Bilan de la généralisation des complémentaires santé

La DREES vient de faire paraître une étude sur l’évolution du marché de la complémentaire santé. Les données de 2016, confirment la tendance observée depuis plusieurs années : la part des contrats collectifs, évaluée en pourcentage des cotisations collectées, s’établit en effet à 46,1 % en 2016, en progression de 1,8 % par rapport à 2015 et de 6,5 % par rapport à 2007.

Elle témoigne également de la concentration accrue du marché : les 9 organismes qui ont le plus accru leur montant de cotisations collectées entre 2015 et 2016 ont perçu 900 millions d’euros supplémentaires, soit autant que l’accroissement de l’ensemble du marché de l’assurance santé collective que se partagent 492 organismes.

En termes de chiffre d’affaires, le partage du marché s’est sensiblement modifié en l’espace d’un an au profit des assureurs privés dont la part s’établit en 2016 à 30 %, en hausse de 2,2 points, au détriment des mutuelles (26,6 % en baisse de 1,4 %) et des institutions paritaires (43,5 % en baisse de 0,7 %).

Ne disposant pas de statistiques relatives au nombre de personnes couvertes, la DREES a tenté de l’estimer en formulant plusieurs hypothèses. En supposant que la hausse de 900 M€ des cotisations collectées était due seulement à de nouvelles personnes protégées (et non à une augmentation de tarification d’un contrat existant), elle estime que 1,5 million de personnes supplémentaires aurait été couvert en 2016. Ce nombre diminue si on suppose que les tarifs des contrats ont augmenté : il serait de 1 million avec une hausse de tarif de 2 %.

Lien vers le rapport de la DRS

Vos commentaires (mail non obligatoire mais modération avant publication)